L’analyse prédictive au service de l’industrie

En utilisant l’intelligence artificielle et le machine learning, la société vaudoise Predictive Layer traite les données de ses clients en lien avec des données libres dans le but d’établir des prévisions à court terme.

Basée à Rolle, la société Predictive Layer fournit à sa clientèle des services de pointe en matière d’analyse prédictive automatisée: à base d’intelligence artificielle et de machine learning, elle traite les données de ses clients énergéticiens, industriels, distributeurs ou actifs dans le transport, en les corrélant avec des données open data, puis établit des prévisions à court terme précises et de fiabilité industrielle.

«Pour de gros industriels, grands consommateurs d’énergie, nous prévoyons les quantités d’énergies électriques et de gaz requises pour les prochains jours et heures, et nous optimisons les achats automatiquement sur les marchés d’énergie européens», illustre le CEO Olivier Cognet. Autre exemple: pour un distributeur européen, la société réalise des prévisions précises concernant l’affluence, ainsi que les ventes par produit pour les prochaines heures, jours ou semaines. Ceci en tenant compte de divers paramètres comme la météo, les vacances ou des événements locaux et autres calendriers de promotions marketing. «Les magasins peuvent alors optimiser les allocations de personnels, les rayons, les stocks de produits périssables et la logistique d’approvisionnement», souligne Olivier Cognet.

Prévisions en temps réel

Pour des aéroports et d’autres systèmes de transports en commun, Predictive Layer effectue automatiquement des prévisions en temps réel de l’affluence aux différentes étapes d’accès: parking, check-in, sécurité, zones commerciales et portes d’embarquement. Là encore, la société tient automatiquement compte de conditions extérieures comme la météo, les vacances et les événements des villes environnantes, mais aussi les derniers changements d’horaires ou les retards dans d’autres aéroports.

Pour résumer, Predictive Layer vend à ses clients, sous forme d’un abonnement mensuel, un service de prévision automatisé, contextualisé et incluant diverses données extérieures locales. La principale innovation de la start-up est l’algorithmique d'intelligence artificielle à machine learning pour séries temporelles. Elle a en outre mis sur pied un système d’informatisation simple avec accès automatique aux données open data d'influence disponibles, ainsi que des contrôles et le suivi de la machine d’intelligence artificielle, permettant une qualité industrielle avec une prédictibilité et des risques contrôlés.

Marchés européens

Parmi ses concurrents, Olivier Cognet mentionne les grands acteurs informatiques (IBM, SAP ou Google), qui proposent des plateformes génériques, mais dont «le cœur du machine learning ne présente pas les mêmes niveaux d’automatisation, ni les moyens de mise en production industrielle simplifiée». «Des acteurs plus spécialisés des secteurs industriels modélisent et prévoient l'évolution de leur systèmes, mais sans bien prendre en considération des données extérieures et sans fonctions d'auto-apprentissage, poursuit-il. Grace au machine learning pour séries temporelles, nous complémentons et améliorons automatiquement leurs précisions de 30 à 50%.»

Créée en mars 2015, Predictive Layer compte parmi sa clientèle le groupe Arcelor Mittal, les services industriels de la ville de Grenoble, des divisions du groupe EDF, ainsi que des clients en Allemagne, au Benelux, en Angleterre, en Espagne et à Singapour. Dans les années à venir, la société, qui compte cinq membres fixes, ainsi qu’un réseau de conseillers stratégiques à Paris, Zurich, San Francisco et des chercheurs, souhaite concentrer ses efforts sur les marchés européens, en continuant de cibler notamment les secteurs de l’énergie, de l’industrie lourde, des transports et de la distribution.

Une collaboration étroite avec les acteurs de la promotion économique

Dès sa création en 2015, le Développement économique vaudois a fourni à Predictive Layer de nombreux contacts, notamment avec des fiduciaires, des avocats, le secteur bancaire, la HEIG-VD ou le Y-Parc. Un projet en lien avec la Commission pour la technologie et l’innovation CTI a pu démarrer avec la HEIG-VD suite à une mise en relation initiée par Innovaud et le consortium national pour l’innovation Alliance.

Le Service de la promotion de l'économie et de l'innovation (SPEI) a apporté divers soutiens financiers à la start-up vaudoise, notamment à travers la participation à des événements internationaux. La société a participé en 2016 au Swisscom Event, qui s’est tenu au SwissTech Convention Center de l’EPFL. En octobre 2016, elle a effectué une présentation durant l’événement annuel du Développement économique vaudois.

«Le DEV, Innovaud et le SPEI nous ont fournis des conseils afin de bien structurer une société dans le canton, ainsi que les bons contacts vers les acteurs et les supports compétents, résume Olivier Cognet. Les échanges avec les milieux universitaires et la recherche nous permettent de continuer à développer le cœur de notre projet innovant CTI. Nous avons aussi pu bénéficier d’un accès aux acteurs importants de la région afin de développer des synergies industrielles.»