TECHNOLOGIES DU SPORT

Un hub pour les fédérations internationales

Plus de cinquante sièges et organisations sportives sont établies dans le canton de Vaud, ce qui en fait sans aucun doute le centre névralgique du sport international. Cette configuration a permis à un grand nombre d’entreprises scientifiques ou technologiques actives dans ce domaine ou dans celui de la science des matériaux de se développer.

C’est le cas par exemple de Pomoca qui fabrique des peaux de phoque et détient aujourd’hui le tiers de ce marché global. Comme de nombreuses autres sociétés innovantes dans le sport, cette dernière a notamment établi un partenariat avec le Laboratoire de traitement des composites avancés (LPAC) de l’EPFL, référence mondiale dans ce domaine.

En raison de cette effervescence, mais aussi du soutien actif des autorités publiques, la région est parfois appelée «Silicon Valley du sport». Tout a commencé il y a plus d’un siècle avec l’installation du siège du CIO à Lausanne, promue depuis capitale olympique (1994). Au-delà des diverses organisations internationales, la région compte aujourd’hui de multiples compagnies, sociétés et instituts de recherche spécialisés dans le sport.

Cet écosystème unique a notamment contribué au succès de l’équipe Alinghi, vainqueur de la Coupe de l’America en 2003 et en 2007. A noter que des collaborations académiques en matière sportive ont aussi été établies avec l’ECAL, l’EHL, la HEIG-VD ou l’IMD.

Le canton de Vaud compte une multitude de sociétés innovantes actives dans les technologies du sport. On peut mentionner Advanced Sport Instrument, Alogo Analysis, Anemomind, Gait up, GPST, Second Spectrum ou Technis.

En savoir plus

Découvrez-en davantage sur les technologies du sport dans le canton de Vaud (Anglais)