Une économie florissante

Le canton de Vaud se distingue tout particulièrement dans le domaine de l’innovation et dans les secteurs à haute valeur ajoutée, comme les sciences de la vie, les technologies numériques, la nutrition et les industries de précision. Cette orientation n’est toutefois pas exclusive: les entreprises de tous les secteurs peuvent s’épanouir dans le canton, tant le tissu économique vaudois est solide et diversifié.

Guide de l'investisseur

Economic Framework (Anglais)

La Suisse caracole en tête du Global Competitive Index
depuis plusieurs années, devant les Etats-Unis et Singapour.
Le potentiel d’innovation et l’efficacité de la main d’œuvre
sont considérés comme les meilleurs au monde par
les auteurs du classement, tout comme la couverture des
besoins basiques, à savoir l’ensemble formé par les institutions,
les infrastructures, l’environnement macroéconomique, ainsi que
les systèmes de santé et d’éducation.

The Global Competitive Index, WEF (2017-2018)

1. Suisse

2. Etats-Unis
3. Singapour
4. Pays-Bas
5. Allemagne
6. Hong Kong
7. Suède
8. Royaume-Uni
9. Japon
10. Finlande

La prospérité économique représente l’une des cartes de visite de la Suisse. Le PIB par habitant s’élève à environ 78'000 francs tandis que le taux de chômage se limite à hauteur de 3%. L’industrie pharmaceutique, les banques et l’industrie agroalimentaire constituent les poids lourds de son économie. Mais si des multinationales comme Novartis, UBS ou Nestlé font figure d’ambassadeurs économiques helvétiques, il ne faut pas oublier que les petites et moyennes entreprises (PME) représentent plus de 90% des sociétés du pays et emploient deux salariés sur trois.

« les petites et moyennes entreprises (PME) représentent plus de 90% des sociétés du pays et emploient deux salariés sur trois. »

Le canton de Vaud incarne quant à lui un concentré de la prospérité économique suisse, puisqu’il a vu naître le numéro un mondial de l’alimentation, Nestlé, sur les bords du Lac Léman, Bobst et Logitech, ainsi que prestigieuses marques d’horlogerie comme Audemars Piguet ou Jaeger-LeCoultre qui ont conquis le monde depuis de minuscules villages. Aujourd’hui, le canton a séduit des multinationales comme Merck, Medtronic, Ferring Pharmaceuticals, Edwards Lifesciences, Becton Dickinson, Nissan, Honeywell, Cisco, Sunstar ou encore Chiquita qui ont établi dans le Canton de Vaud non seulement leur siège international ou européen mais également des activités de recherche et développement ou de production.

Quelque 36'000 entreprises, des PME pour une très grand majorité, font vibrer l’économie vaudoise. La plupart d’entre elles sont actives dans le domaine des services, ainsi que dans les industries de pointe telles que les sciences de la vie (pharma, biotech et medtech), l'instrumentation de mesure ou encore les technologies numériques.

Pour répondre à la demande et diversifier encore le tissu économique, plusieurs parcs technologiques et incubateurs dédiés à l'innovation, aux sciences de la vie, à l'aéronautique ou au design ont vu le jour et sont répartis sur le territoire vaudois. Ils ont pour but de faire éclore des technologies innovantes, des entrepreneurs et des talents issus des prestigieux centres de recherche et universités que compte le canton, comme l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ou la Haute école d'Ingénierie et de Gestion (HEIG-VD) d'Yverdon pour ne citer qu'eux.

A noter encore la bonne santé économique et financière de l'Etat de Vaud. Ce dernier a obtenu la notation AAA+ par Standards and Poors, ses finances publiques sont saines et dans le noir. Le canton a donc une large capacité de financements d'investissements pour la formation, la recherche, la santé, le développement d’infrastructures et la diminution de l'imposition pour les entreprises d'ici 2019.