Micro-nanotechnologies et ingénierie de précision

L’industrie des micro-nanotechnologies et de l’ingénierie de précision a joué un rôle essentiel dans le développement de l’économie suisse au cours des dernières années.

Outre les contributions essentielles des micro-nanotechnologies et de l’ingénierie de précision au développement de nouvelles technologies de manutention et de production, cette industrie a prospéré grâce à ses progrès dans le domaine des technologies de procédés et d’instrumentation de haute précision.

La Suisse s’est érigée avec succès au rang de leader mondial du développement de nouveaux produits, applications et techniques de fabrication utilisant les micro-nanotechnologies et l’ingénierie de précision. De plus, les nanotechnologies représentent une énorme source de progrès technologique pour de nombreux secteurs industriels, notamment les technologies médicales, les biotechnologies, la chimie, la protection environnementale, les semi-conducteurs, l’optique de haute précision et les technologies de l’information et de la communication.

Un vaste concentré de sociétés suisses et internationales travaillant dans les micro-nanotechnologies et l’ingénierie de précision a bénéficié de l’infrastructure hautement avancée, de la main-d’œuvre qualifiée et productive ainsi que des conditions de travail extraordinaires qu’offre la Suisse. Ces sociétés sont soutenues par de nombreuses institutions de recherche suisses. Celles-ci bénéficient d’une excellente réputation internationale et contribuent aux importants progrès dans cette industrie.

Dans ce domaine, la recherche suisse couvre l’éventail complet, de la science des matériaux et des technologies de manutention et de production jusqu’à la recherche et le développement de composants et de systèmes. Afin d’exploiter les derniers progrès dans le domaine des micro-nanotechnologies et de l’ingénierie de précision, le secteur industriel travaille en étroite collaboration avec les institutions académiques. Ainsi, la Suisse associe des sociétés de haute technologie de renommée internationale, une recherche de pointe au niveau mondial et un marché financier réputé pour créer un environnement stimulant pour cette industrie.

Le canton de Vaud possède une longue tradition dans le travail de précision et de miniaturisation héritée d'une industrie horlogère plus que centenaire, particulièrement active dans la Vallée de Joux.

Ce savoir-faire microtechnique a favorisé le développement de diverses industries et centres de recherche et de formation dans les technologies de précision (micro-mécanique, micro-électronique, micro–systèmes). Ces compétences sont aujourd'hui largement utilisées dans les télécommunications, l'informatique, l'aéronautique, l'aérospatial, les équipements médicaux, les machines de précision, l'industrie automobile et, bien sûr, les montres de luxe.

Plus de 150 firmes de microtechnique sont implantées dans le canton de Vaud, occupant plus de 7'300 personnes et dégageant un chiffre d'affaires annuel de quelque trois milliards d'euros, dont plus de la moitié à l'exportation.

La recherche académique et la formation sont également très développées dans le domaine des micro et nanotechnologies. On y trouve notamment le Département de Microtechnique de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), l'Institut de Micro et Nanotechnique de la Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD), ou la Fondation Suisse pour la Recherche en Microtechnique (FSRM).

L'ensemble des compétences de la microtechnique sont regroupées, sur le plan régional, au sein du cluster Micronarc. Cette plate-forme de promotion vise à promouvoir la Suisse occidentale, ses entreprises et ses hautes école, en tant que centre de compétences dans le domaine de la microtechnique.

Quelques exemples de sociétés